-15% sur la 1re commande. Code : YESLOOMI

Panier

Panier vide

 

Pourquoi faut-il boycotter l’huile de palme ?

 

L’huile de palme, on en parle tout le temps, souvent pour dire qu’il faut l’éviter… Mais savez-vous vraiment pourquoi ?

Commençons par les bases. C’est quoi l’huile de palme ? Il s’agit de l’huile végétale la plus utilisée au monde. On la retrouve dans la plupart des produits de consommation, qu’ils soient alimentaires ou même cosmétiques. Vos biscuits préférés ? Ils contiennent de l’huile de palme. Le rouge à lèvre dans votre salle de bain ? Aussi. Votre lessive ? Devinez. 

Pourquoi est-elle omniprésente ? A cause de son prix très peu élevé. En tous cas pour l’acheteur. Car sa production à un coût terrible pour l’environnement, les animaux, et les droits de l’Homme.

On vous explique pourquoi, et on vous donne 5 bonnes raisons au moins de dire non à l’huile de palme… 

 

Huile de palme 

 

1. L'huile de palme contribue à la déforestation

L’industrie de l’huile de palme (la Big Palm) joue un rôle majeur dans le réchauffement climatique. Pour planter suffisamment de palmiers à huile, d’où provient l’huile de palme, et dans les quantités nécessaires pour assouvir la demande mondiale, il a fallu trouver de la place. Et quoi de mieux pour trouver de l’espace que de décimer les plus précieuses de nos forêts, celles qui permettent d’assurer la captation du carbone ? A titre d’exemple, l’Indonésie, l’un des plus importants producteurs d’huile de palme au monde, pouvait imputer près de 30% de ses émissions de gaz à effet de serre à la déforestation en 2009. Plus flippant encore, selon les organisateurs de la campagne Say No To Palm Oil, l’équivalent de 300 terrains de foot de forêt disparaîtraient toutes les heures en Indonésie et en Malaisie pour faire place aux plantations. Non merci !

 

2. La production d’huile de palme tue les orangs-outans

Prévenir la captation de C02 n’est pas la seule conséquence néfaste de la déforestation. Déjà bien diminuée, la population des orangs-outangs pourrait disparaître de notre vivant si la destruction de leur habitat naturel se poursuit. Ils n’avaient pourtant rien demandé à personne...

Au cours des 10 dernières années, près de 20 000 d'orangs-outans ont disparu à Sumatra et Bornéo. Cette forte baisse coïncide avec une demande croissante d'huile de palme aux États-Unis : entre 1990 et 2010, la quantité moyenne d'huile de palme consommée aux États-Unis a augmenté de 2000 millions de livres. Et malheureusement, plus de 98% de l'huile de palme utilisée aux États-Unis provient d'Asie du Sud-Est.

  

3.  ...et plein d’autres espèces aussi !

Sur l'île de Sumatra en Indonésie, il en reste plus que 400 tigres. Ils étaient pourtant près de 1000 en 1978. Pareils pour les rhinocéros de l’île, qui ne sont plus que 200.

Et les éléphants ? 2500. La course folle à la production d’huile de palme a introduit l'homme dans des recoins de forêts tropicales demeurées intacts jusqu’alors. Alors que les arbres tombent pour laisser places aux routes et aux champs d’arbre de palme, les éléphants, laissés à découverts, sont traqués et tués pour leur ivoire.

 

4. Une industrie qui malmène les droits de l’Homme

Sur les 3,7 millions de personnes qui travaillent dans l'industrie de l'huile de palme, des milliers sont des enfants. Selon un rapport publié dans Business Week, de nombreux travailleurs rejoignent cette industrie car ils croulent sous les dettes ou car ils y sont contraints par des trafiquants. Et lorsque ces derniers sont pris sur le fait, ils ne s’exposent qu’à peu de sanctions de la part des autorités gouvernementales ou commerciales…Bref, une industrie qui n’est pas vraiment clean.

 

5. Et l’huile de palme n’est même pas bonne pour la santé

Simplement, elle est riche en graisses saturées. Après l'interdiction des gras trans dans les grignotines, de nombreuses entreprises ont commencé à utiliser l'huile de palme comme

Rien de plus à dire. En consommer régulièrement fait augmenter le taux de cholestérol, et à priori personne n’a envie de ça.

Si à la base, l’industrie agro-alimentaire s’était tournée vers l’huile de palme, c’est pour remplacer les acides gras, nocifs pour la santé. Or, cette étude rapporte que l'huile de palme n’est même pas une alternative healthy. Super.                        

Alors, prêts pour le boycott ?

 

 together

 

28/06/2021 - Text by: Laure Coromines

Cover photo: Bioenergyconsult // Photo text: Nicole Baster